3

Chute saisonnière de cheveux, ce qu’il faut savoir!

Chaque année, durant 4 à 6 semaines en automne, nos cheveux subissent une chute saisonnière spectaculaire, qui a tendance à nous inquiéter. Cette chute ne devrait pourtant pas nous faire paniquer car c’est un phénomène naturel et saisonnier sauf dans certains cas que nous citerons plus bas.

Quelles sont les causes de la chute saisonnière ?

Nos cheveux sont comme les plantes, on constate une accélération de la pousse durant les mois chauds et une chute à la rentrée.

Au printemps et en été, les rayons du soleil augmentent la sécrétion des hormones qui agissent sur la croissance des cheveux et les font pousser plus rapidement.

Cette saison n’est pas pour autant de tout repos pour nos crinières, car ses agressions, soleil et bains de mer, ajoutées à la fatiguent de la reprise, et certaines carences en vitamines et en fer, font que nos cheveux perdent en vitalité et finissent par tomber, à raison d’une centaine par jour contre 25 à 60 en temps normal.

Comment réagir ?

  • La santé de nos cheveux commence par notre alimentation. Mangez équilibré, les 5 fruits et légumes par jour sont indispensables pour la santé de notre corps et par conséquent celle de nos cheveux.
  • Les compléments alimentaires, à prendre de préférence trois mois à l’avance, sont conseillés pour faire en sorte que nos cheveux résistent aux petits déséquilibres saisonniers.
  • Se laver les cheveux régulièrement afin d’éviter l’accumulation de sébum et de pollution sur le cuir chevelu. Il ne faut cependant pas trop les laver, au risque de les fragiliser d’avantage. Trouvez votre juste équilibre !
  • Les massages crâniens permettent de stimuler la circulation sanguine du cuir chevelu. Pensez à vous faire aussi des gommages et masques capillaires qui nourriront et renforceront votre cuir chevelu.
  • Si vous avez tendance à perdre vos cheveux tout au long de l’année il est préférable de consulter un spécialiste et de suivre un traitement adapté à votre pathologie.

Pour savoir votre chute de cheveux est seulement saisonnière, faites le test “chute d’automne”

Ce test se fait sur cheveux non lavés depuis au moins 3 jours :

Écartez vos doigts et posez votre main à plat directement sur votre cuir chevelu. Resserrez ensuite vos doigts et faites-les glisser tout au long de vos cheveux, en tirant des racines vers les pointes. Déposez les cheveux recueillis sur une feuille de papier puis répétez ce geste plusieurs fois, de façon à couvrir l’ensemble de votre chevelure.

Résultats

  • Moins de 10 cheveux : Votre chute est normale il n’y a pas de raison de vous inquiéter pour le moment.
  • De 10 à 15 cheveux : Vous commencez à subir une chute saisonnière de cheveux. Suivez les conseils précédemment cités pour lutter contre ce phénomène.
  • Plus de 15 cheveux : La chute est bien présente et n’est pas que saisonnière. Nous vous conseillons de vous adresser à un spécialiste pour en déterminer la cause et ainsi avoir le traitement adéquat.

En résumé, un mode de vie équilibré se reflétera sur vos cheveux. Mangez sainement, faites de l’exercice pour éliminer les toxines de votre corps, soignez votre cuir chevelu et surtout ne stressez pas si vous remarquez une chute car le stress peut aussi être un facteur accélérant de la perte de cheveux.

Très important aussi, la durée d’une chute saisonnière est entre 4 et 6 semaines, si cette dernière persiste, il est indispensable d’en déterminer l’origine en consultant un dermatologue.

Commentaires

Commentaires