Like

PAPERBAGG Magazine N°2, Octobre-Novembre 2016

“Les bonnes choses ne s’obtiennent jamais sans effort” me répétait ma mère. Un mantra lourd de sens, qui m’a été inculqué depuis le plus jeune âge et qui, sans que je ne le soupçonne, a façonné mon parcours.
Vous l’aurez sans doute remarqué, chez PAPERBAGG on met les bouchés doubles et ne lésine jamais sur les efforts, et ce numéro le prouvera une fois de plus.  Paré de sa nouvelle allure minimaliste, notre second numéro vous entraînera dans les dédales d’un univers, où se mêlent et se bousculent passion, art et quotidien.
En ce mois d’Octobre, symbole de la lutte que mènent des millions de femmes à travers le monde contre le cancer du sein (p70), PAPERBAGG célèbre la femme forte, volontaire, créative et obstinée. Et quel bel exemple de cette femme qu’est l’artiste Lila Borsali, qui le temps d’une interview, nous raconte sa passion et nous abreuve de son vécu (p14).
Femme active et moderne, la muse PAPERBAGG de ce numéro, est l’incarnation de l’esprit sain dans un corps sain. Étudiante ou working girl, elle est parfois à la bourre mais n’oublie jamais de prendre son petit déj’ (p86) Stressée? Elle balaie les conventions et prend le temps de faire son Yoga … au Bureau. Fatiguée? Détox express et boissons bio à volonté.
Nature à l’honneur, notamment en mode, où de notre collaboration avec la photographe Turi Løvik Kirknes, est née une vision artistique de la dualité entre force brute et précieuse délicatesse, exprimée dans un éditorial joaillerie de luxe des plus inspirés (p56).
On corse encore le jeu, et nous voilà vadrouillant, le temps d’un shooting, dans une nature à la fois magnifique et hostile. Accompagnés de Imene et Marwa, amazones à la beauté sauvagement maghrébine, nous bravons vents, arbustes et insectes (notre kryptonite), pour vous présenter notre version des aventurières de l’arche perdue, parties, rangers aux pieds, à la conquête du monde enfoui de la mode Algérienne (p38).
Les phrases et conseils fusent de tous bords mais ce n’est que lorsqu’on y prête attention que ceux-ci peuvent changer le cours de nos vie. Et vous, quels sont les conseils qui vous ont marqué?

Lettre de l’éditeur, Amel Benlazhar, Rédactrice en Chef

 

Commentaires

Commentaires