1

PAPERBAGG Magazine N°3, Décembre 2016 – Janvier 2017

Une nouvelle année s’annonce et avec elle de pieux vœux de bonheur et de réussite lancés à à tout va à la moindre occasion. Petit hic, et malgré toutes ces belles ondes, 2017 ne semble pas être de bonne augure. Inévitable crise financière, hausse des prix et restrictions budgétaires, Winter is coming et pas qu’un peu. On se serre la ceinture, on ne lâche pas l’affaire et on poursuit nos projets aussi fous soient-ils. Fous oui! Car se lancer dans l’industrie culturelle et créative est une folie dans un pays où on ne fait que vendre et acheter. “Tout se vend en Algérie!” nous clament certaines marques. “Le marché Algérien est absorbeur et demandeur, nul besoin d’amadouer le consommateur, il achètera de toute façon” scandent d’autres. Une telle logique ne peut exister en 2017, nous diriez-vous, et pourtant, l’Algérie semble être un eldorado à exploiter, vider avant de l’abandonner à son sort sans aucune ressource. Il n’y a plus place à la production, encore moins à la réflexion, ce qui cartonne c’est le commerce. On mange, on boit, on achète, on ne questionne pas !
Permettez moi d’en douter, car je suis aussi une consommatrice Algérienne et je refuse d’être prise pour acquise. Ce numéro est un appel à l’éveil, on vous y apprend à dépenser malin et à appréhender une année qui s’annonce difficile avec un esprit zen et une rigueur étudiée. On s’habille vintage, recycle pour le réveillon et on consomme bio. Nul besoin de se ruiner pour bien vivre, on parle de culture et d’art, on nourrit notre esprit à défaut de calmer notre fièvre acheteuse. On se prépare à affronter l’hiver financier et climatique sans prendre une ride ou un cheveux blanc, un mug de chocolat chaud à la main. On ne fait aucune résolution mais on essaie de lire un livre de temps à autre. On attend les soldes pour craquer mais jamais sans retenue. On fait de belles découvertes et on exprime notre style au bureau pour égayer le quotidien. On s’improvise hôte le temps d’un réveillon et on subjugue nos invités avec un ingénieux menu low cost! Sur ces paroles assumées, la team PAPERBAGG vous souhaite une excellente année 2017, puisse-t-elle nous pousser à la créativité par ces temps de vache maigre !

Lettre de l’éditeur, Amel Benlazhar, Rédactrice en Chef

Commentaires

Commentaires