3

Protections solaires, Ce qu’il faut savoir

Le temps est à la nature, aux corps bronzés, au soleil que l’on absorbe à pleine peau, à pleins rayons, par tous les pores. Mais monsieur soleil n’apporte pas que du bon…

Le teint halé, les baignades en bord de mer, les balades au grand air, c’est parfait. Les brûlures, la peau qui se racornit, les rides prématurées, les insolations, les vilains coups de soleils et les marques de chaussures, de foulard, de lunettes…C’est nettement moins gai. Vous vous sentez mal rien que d’y penser?
Pourtant, quelques gestes simples à adopter vous éviteront bien des malheurs. La protection la plus efficace étant vestimentaire, il est conseillé de porter des vêtements amples et assez couvrants, se munir de chapeaux et de lunettes de soleil. Les accessoires sont nombreux et divers mais quand cela ne suffit plus à stopper les UV, on se munit d’Écrans solaires. Là encore, le choix est vaste. Quel indice choisir ? Plutôt en crème, huile ou lait ? Suivez le guide pour être mieux armés et faire face à la saison ensoleillée sans tracas.

Qu’est ce qu’un écran solaire ?

Protections solaires, Ce qu’il faut savoir les gestes

Un écran solaire est une crème, huile, ou lotion utilisée dans le but de réduire l’exposition de la peau aux rayonnements ultraviolets (UV) nocifs du soleil.

Il ne faudrait surtout pas croire que cela suffit à nous en protéger car aucun produit ne filtre les rayons du soleil à 100 %. Les crèmes solaires ne doivent donc en aucun cas être utilisées pour prolonger indûment les séances de bronzette.

SPF 50, IP 30…Qu’est ce que ces chiffres ?

Ceci veut dire qu’avec un indice 30, il faudra 300 minutes pour avoir un coup de soleil qu’on aurait normalement en 10 minutes sans protection.

L’indice SPF (facteur de protection solaire en Français) représente le temps nécessaire pour que survienne un coup de soleil sans protection.

Voilà de quoi épater vos amis à la plage ! Mais ceci n’est que théorie, car il faudrait appliquer des quantités astronomiques de produit pour arriver à pareils résultats. D’autant plus que l’indice SPF ne prend en compte que les UVB; Or, les UVA sont tout autant nocifs pour la santé.

Comment reconnaître un bon écran solaire ?

Les Filtres Solaires :

Les écrans solaires peuvent contenir des filtres chimiques, minéraux ou encore les deux types de filtres.
Les filtres chimiques absorbent certains rayons UVB qu’ils convertissent en chaleur (D’où la sensation de bouffées de chaleur que procurent certaines crèmes).
Les filtres minéraux quant à eux se composent de petites particules qui, comme un miroir sur la peau, reflètent les rayons UVB et UVA. Il est donc préférable de choisir une crème à filtres minéraux.

La Photostabilité :

Afin d’être performant, un produit solaire contenant un filtre UV, ne doit en aucun cas se dégrader au contact de la lumière, il doit ainsi être: Photostable. Un produit non photostable voit son efficacité largement diminuer à partir d’un certain temps d’exposition au soleil.

Quel indice choisir pour mieux se protéger?

Tout dépend de votre phototype (Sensibilité au soleil) et du type d’exposition. Il est donc impératif de bien connaitre sa peau pour choisir le meilleur indice. On distingue 05 types de carnation réagissant différemment aux UV :Protections solaires, Ce qu’il faut savoir SPF

1. Sujets extrêmement sensibles au soleil :

Vous faites partie de cette catégorie si votre peau est d’une blancheur laiteuse, avec ou sans tâches de rousseur et que vous prenez le plus souvent des coups de soleil. Vous n’aurez jamais de bronzage protecteur car, sous l’action des UV, votre peau fabrique préférentiellement un pigment rouge qui non seulement ne protège pas, mais libère des radicaux libres « toxiques » pour la peau et l’ADN. Il vous faut donc une très haute protection solaire à SPF 50+.

2. Sujets sensibles au soleil

Peau claire, ayant parfois quelques tâches de rousseur et cheveux blond vénitien ou auburn. Vous prenez souvent des coups de soleil mais cela vous arrive de bronzer aussi. Vous avez besoin d’une haute protection dont l’SPF devra être compris entre 30+ et 50.

3. Sujets à peau intermédiaire

Vous avez une peau claire bronzant facilement, ne prenant des coups de soleil que lors d’expositions intenses. Une protection moyenne à SPF 20 ou 25 vous conviendra parfaitement. Attention tout de même aux expositions prolongées !

4. Sujets à peau assez résistante

Votre peau mate bronze facilement sans jamais prendre de coups de soleil. Cela ne vous dispense pas d’écran solaire, les UV étant un facteur de risque de vilaines maladies de peau. Une faible protection à SPF 6 ou 10 fera l’affaire.

5. Sujets à peau très résistante

Votre peau est très foncée, ce qui lui procure une résistance accrue aux UV grâce à sa richesse en Mélanine qui se comporte comme un filtre en absorbant plus de 70% des UV. Reste un solde de 30% de rayons, dont les UVA, qui font vieillir la peau insidieusement.
Ainsi, vous êtes protégés contre les coups de soleil, mais pas contre les effets chroniques de ses rayons. Vous pouvez vous passer de crème solaire si les rides ne sont guère un souci pour vous. Une faible protection à SPF 6 ou 10, retrouvée dans différents produits de soins (BB Crèmes, soins antirides…) sera parfaite.

Lait, gel, spray ou huile?

Protections solaires, Ce qu’il faut savoir type d'écrans solaires

Il existe une protection adaptée pour chaque type de peau. Le choix du conditionnement (spray, lotion, ou crème) dépend de la zone d’application et de votre type de peau. Plus la surface est grande, plus le solaire devra être fluide. On peut, à titre d’exemple, prendre une crème pour le visage, un spray pour le corps et un stick pour les zones fragiles (lèvres, nez).

Les peaux grasses préféreront les textures légères, type gel ou spray. Les peaux sèches, les crèmes ou laits. Les peaux sensibles quant à elles opteront pour une formule 100% minérale (Avène, SVR…). Enfin, les huiles nouvelles génération dotées d’un SPF 50+ chez Bioderma, Uriage, ou encore Laroche Posay, sont aujourd’hui tout aussi performantes que les crèmes, le facteur plaisir en plus.

Au final, peu importe la forme galénique du produit, le plus important reste d’en appliquer de façon généreuse et de renouveler fréquemment l’opération. Il est prouvé, en effet, qu’une diminution de 50 % de la dose à appliquer entraîne une diminution d’efficacité de 75 %. Autrement dit, mieux vaut un produit d’indice 20 ou 30 que l’on applique généreusement et fréquemment, qu’un indice 50 qu’on n’appliquera qu’une seule fois dans la journée.

La Rédac’ vous en parle:

Amel, 32 ans, peau mate normale à mixte:

“N’ayant eu qu’un ou deux coups de soleil dans ma vie, j’utilise le Lait solaire Liposomal Daylong indice 25. Il graisse un peu la peau, mais ça ne me dérange pas. L’effet mat n’est pas vraiment ma tasse de thé”

Mehdia, 24 ans, peau grasse, claire bronzant facilement:

“Le Vichy +50 non teinté est bien pour moi. Il n’est pas gras et laisse une sensation veloutée assez agréable”

Amira, 23ans, peau mixte à tendance grasse, claire prenant rarement des coups de soleil mais bronzant facilement:

“En ce moment j’utilise Anthelios XL de Laroche Posay très haute protection en Gel toucher sec anti-brillance, je ne la changerai pour rien au monde ! “

Sara, 25ans, peau très claire, mixte à tendance sèche:

“Le NatuBio SPF 50+ est l’un des rares écrans solaires que ma peau très sensible tolère. Pénétration rapide, sans chauffer la peau ou la transformer en boule à facette. Un gros coup de cœur! “

Commentaires

Commentaires