4

Le livre n’est pas toujours meilleur ! #MOVIEversion 1.0

Un des plus gros clichés littéraires est de proclamer, parfois sans vraiment le penser, que le livre est meilleur que son adaptation cinématographique. Pourtant, il faut l’avouer, certains livres ne peuvent se suffire à eux-mêmes et nécessitent un renfort visuel et auditif afin de leur rendre hommage et de les immortaliser. Bien évidemment, Paperbagg ne vous incite en aucun cas à troquer vos bons vieux bouquins contre leurs adaptations et vous invite au contraire, à comparer vous-même les deux et à vous forger votre propre opinion. Vous l’aurez compris, on vous parle ici de livres dont on préfère la Movie Version … Et oui, c’est possible…

Premier livre :

Romance dramatique, impossible de d’aborder cette catégorie sans parler d’une des histoires d’amour les plus pures et les plus bouleversantes !

Nos étoiles contraires, de John Green

The book is (not) always better Nos étoiles contraires, de John Green

Ce livre ne se présente plus, véritable chef d’œuvre et succès mondial, il fait toujours autant parler de lui pour la simple et bonne raison que son histoire reste belle et intemporelle. Néanmoins, la plume de l’auteur n’a pas su titiller nos émotions comme le film l’a fait, et ceci est en grande partie dû, selon nous, au jeu des acteurs qui incarnent les personnages du livre à la perfection et donnant à l’histoire une tournure plus réaliste, plus vivante, et par la même occasion plus émouvante et crédible. L’écriture du livre étant fluide et lisse, nous semble quelque peu dénuée de fortes émotions, le film quant à lui regorge de moments forts, interprétés avec autant de talent et de simplicité par Shailene Woodley et Ansel Elgor, qu’il nous est d’autant plus facile de nous attacher à Gus et Hazel du film qu’à ceux du livre. Le choix on ne peut plus judicieux des acteurs est un point fort qui joue en la faveur du film et rajoute cette alchimie qu’on aime tant. Contrairement au livre, le film est plus susceptible de vous arracher une larme et de vous accabler de chagrin longtemps après le générique de fin, et rien que pour cela, il l’emporte haut la main …

Second livre :

Dans le genre comédie romantique, le second livre est dédiée à toutes les gaga du shopping… On vous laisse deviner !

Confessions d’une accro du shopping, de Sophie KinsellaThe book is (not) always better Confessions d’une accro du shopping, de Sophie Kinsella

On l’aime bien la Sophie, et on ne la remerciera jamais assez pour le livre qui a inspiré le film, qui lui en a fait rêver plus d’une! Rebecca Bloomwood, personnage auquel il est facile de s’identifier, représente l’incarnation ultime de nos pires moments de faiblesses face à notre drogue de prédilection: le shopping. Difficile de ne pas adorer Isla Fisher dans son rôle de belle rouquine naïve et spontanée, qui malgré ses moyens limités, ne peut guérir sa fièvre acheteuse et ne manque jamais l’occasion de se ruiner pour ce qui lui semble être une bonne cause. Elle prouve à plusieurs reprises au cours du film, que l’argent n’achète pas le goût et nous encourage à trouver notre propre style sans hésiter à l’exprimer. La dose d’humour et d’amour est bien présente, et on se laisse plus facilement charmer par le caractère de la fille au foulard vert du film que celle du livre.  Un pur moment de bonheur à déguster sans modération aucune. Avis aux fans, vous pouvez retrouver Becky et ses péripéties dans les suites du livre.

Troisième livre :

Revenons à nos mouchoirs et à nos sentiments, le dernier livre est un classique de la romance qui a conquis les cœurs avec son histoire et ses acteurs. Une adaptation parmi tant d’autres du même auteur, roi de la romance et du drame…

The Notebook, de Nicholas Sparks

The book is (not) always better The Notebook, de Nicholas Sparks

Ah ce film ! Le film de référence après une rupture, le premier choix à une soirée pyjama, la première suggestion à l’amie qui veut pleurer et rêver… Un Ryan Gosling et une Rachel McAdams comme on les aime, difficile d’imaginer meilleurs acteurs pour ces rôles. Cette histoire absolument magnifique, mérite d’autant plus d’être applaudie pour la reprise et parfois modification de certains détails qui font toutes la différence. Nous citerons à titre d’exemple, la relation parfaite qui unie les deux personnages dans le livre, et qui est transformée dans le film en une véritable relation humaine, où les disputes et chamailleries font tout autant partie du lot que les moments de complicité, ce qui rajoute une touche de crédibilité et de réalisme. Un Nicholas Sparks des plus touchants revu et adapté au cinéma pour notre plus grand plaisir.

Il est à présent, à vous de juger lequel des livres et des films présentés l’emporte sur l’autre et n’hésitez pas à nous faire part de vos préférences dans les commentaires.

Commentaires

Commentaires