Like

Sexualité | Abordez Votre Première Fois

La première relation sexuelle est un sujet qui en inquiète plus d’une. Les questions sont tues, souvent par honte ou par manque de vis à vis pouvant fournir des réponses claires et directes.

Afin de venir à bout de ce tabou, nous répondrons ici, avec l’aide d’une spécialiste, à toutes ces questions qui vous turlupinent. Dr.Chebaiki Saoussen, docteur en médecine et diplômée en psychologie, s’intéresse actuellement à la sexologie comme 3ème spécialité. On ne pouvait rêver plus qualifiée pour éclairer notre lanterne. Au placard l’Hchouma , sortez votre lingerie fines et préparez-vous à grimper aux rideaux.

QUESTIONS | RÉPONSES

Je suis timide, comment puis-je franchir le cap et me dénuder devant mon partenaire ?

Dr.Chebaiki : Tout d’abord, il est essentiel de faire la différence entre pudeur et timidité. La pudeur est normale et légitime. Il est tout à fait normal que vous vous posiez cette question. Les premiers contacts sont, en effet, des situations d’une extrême délicatesse, nécessitant que l’on s’y prenne doucement.

Rien ne presse, ce n’est pas un marathon. Ce que vous n’avez pas pu faire la première nuit, vous le réussirez la deuxième ou la troisième… Le plus important, c’est de ne pas vous mettre la pression, et, si possible, de partager vos pensées avec votre partenaire. Ceci apaisera probablement beaucoup de tensions et d’appréhensions chez vous deux.

Le saignement est-il systématique la première fois ? Et si ce nest pas le cas, quelle explication à cela ?

Dr.Chebaiki : Non le saignement n’est pas systématique lors du premier rapport, et même s’il y a saignement, la quantité n’est pas la même chez toutes les femmes. Ceci est dû au fait que les hymens sont différents d’une femme à une autre. Il existe des hymens tellement fins que parfois leur déchirure ne fait couler que quelques toutes petites gouttes de sang qui, en se mélangeant aux sécrétions, deviennent roses pâles presque invisibles. D’autres hymens sont tellement souples qu’ils permettent la pénétration sans se déchirer, et donc aucun sang ne coule.

Comment gérer mon stress une fois le moment venu? Est-ce que le stress peut gâcher ce moment?

Dr.Chebaiki : Le stress est souvent un gâche-plaisir, c’est pour ça qu’il faut le gérer. Mais pour savoir gérer son stress une fois le moment venu, il est primordial de faire un travail sur soi bien avant, car ce n’est pas une question d’improvisation, mais plutôt une vraie préparation psychologique, en partageant ce qui vous tracasse avec votre partenaire, en faisant des séries de respirations profondes plusieurs fois par jours, en regardant des vidéos sur la méditation et la relaxation, en consultant un psy pourquoi pas…

Est-ce que je ressentirai de la douleur, serait-elle supportable ? Est-ce que cette douleur se transformera en plaisir ou est-ce un signe quon ne pratique pas lacte correctement ?

Dr.Chebaiki : Le bon Dieu nous a donné cette relation intime pour être une source de plaisir et non pas une source de douleur. Donc s’il y a douleur c’est qu’il y a une erreur quelque part. Soit la femme est trop crispée et donc ses muscles gênent la pénétration, soit l’homme s’y prend mal ou va trop brusquement. D’où l’importance, encore une fois, de la discussion des deux partenaires, et aussi des techniques de relaxations et de respiration profonde.

Dois-je espacer les premiers rapports sexuels ?

Dr.Chebaiki : Il n’y a pas de règles à suivre, donc choisissez le rythme dans lequel vous êtes la plus à l’aise physiquement et psychologiquement.

Et si je narrive pas à satisfaire mon conjoint ? Comment être à la hauteur de ses attentes ?

Dr.Chebaiki : Sachez que la plus grande satisfaction de votre partenaire est de savoir qu’il vous satisfait, donc faites-vous plaisir, et il aura plaisir. Vous n’avez pas à être à la hauteur de quoi que ce soit, vous n’êtes pas une professionnelle du sexe censée tout savoir sur le sujet théoriquement et pratiquement. Vous découvrirez la sexualité avec votre partenaire et vous apprendrez avec le temps et ensemble à devenir de plus en plus compatibles et de plus en plus à l’aise.

Quelle est la position la plus adaptée pour une première fois ?

Dr.Chebaiki : Il est généralement conseillé de commencer avec la classique position du missionnaire, qui est considérée comme la position numéro 1 pour l’initiation sexuelle.

Quel est la moyenne de temps pour un rapport sexuel ?

Dr.Chebaiki : Là aussi, il n’y a aucune règle. Tout dépend de la réaction des corps des deux partenaires aux stimulations. Donc ne vous focalisez pas sur la durée, mais plutôt sur le plaisir . Quelque soit la durée, l’important c’est de se faire plaisir.

J’ai une vulve asymétrique, mon conjoint sera-t-il dégoûté de ma grande lèvre ?

Dr.Chebaiki : Une asymétrie est juste une forme différente, et non pas quelque chose de sale ou de dégoûtant. Donc votre partenaire n’a pas à être dégoûté. Tout dépendra de vous, si vous vous acceptez et vous vous aimez, il vous acceptera et vous aimera encore plus. Si vous détestez quelque chose en vous, il risque, de ne pas aimer, lui aussi.

Le sexe est-il dégoûtant ?

Dr.Chebaiki : Non, une relation sexuelle n’est pas censée être dégoûtante, sauf s’il y a un trouble de perception, dû à un traumatisme psychique quelconque.

Est-ce quil se peut que je sois frigide ? Y a-t-il un risque que je bloque si jai peur ?

Dr.Chebaiki : La frigidité existe chez quelques femmes, et les causes en sont organiques ou psychiques. La peur et le stress peuvent gâcher le moment, c’est pour cela qu’il est important de faire un vrai travail sur soi et une réelle préparation avant le jour J. Soyez optimiste et inchallah vous n’aurez ni peur ni frigidité.

Quand est-ce que se déchire lhymen élastique ?

Dr.Chebaiki : L’hymen élastique ne se déchire généralement pas lors des rapports sexuels. Il épouse la forme du pénis sans se déchirer. Par contre il laisse passer le sperme et il se peut qu’il y ait grossesse. Donc la déchirure se fera par le médecin, avant l’accouchement.

TÉMOIGNAGES

Isma : “El Hamdoullah , il suffit d’avoir confiance de se sentir aimée et désirée, le reste viendra tout seul.”

Thiziri : “Une nuit de noces sans complications pleine de tendresse.”

Ines : “La fatigue nous a empêché de consommer notre première nuit. Alors c’était câlins,bisous, caresses et mots doux. Le lendemain, il m’a mise à l’aise et ça s’est très bien passé. Je me suis un peu retenu puis je me suis lâché. La douleur fût très légère et n’a pas gâché mon plaisir.”

Khadijah : “Ma première fois fut très désagréable. Mon partenaire a dû faire preuve de beaucoup de patience pour diminuer la douleur.”

Lamia : “Au début j’ai eu un trac monstre, j’ai cru que ça allait me tuer. Mais après avoir discuté avec mon conjoint la peur est passée. C’était une journée inoubliable, le plus beau jour, la plus belle nuit, les mots me manquent pour exprimer les sentiments que j’ai ressenti à ce moment-là. “

Hind : “Ma première nuit fut assez douloureuse car je souffrais de vaginisme.”

Amel : “C’était parfait, facile au point que je n’en croyais pas mes yeux. Et cela grâce à l’homme de ma vie qui était très compréhensif.”

Nihel : “Plus de peur que de mal, nous y sommes allés doucement sans trop forcer les choses !”

Les conseils du Docteur Chebaiki

Ne vous comparez pas aux autres femmes. Vous êtes unique et votre partenaire aussi. Partager vos appréhensions avec votre partenaire. Ne vous mettez pas de pression, ce n’est pas un marathon. Vous avez toute la vie devant vous pour améliorer votre vie sexuelle, alors donnez-vous le temps. Sachez que la sexualité a une grande importance dans votre vie de couple, mais ce n’est pas toute votre vie de couple. L’amour, la tendresse, le respect, la compréhension et le soutien mutuel sont les vrais piliers de votre vie de couple, et c’est ce qui donne une autre dimension encore plus belle à votre vie sexuelle.

Commentaires

Commentaires