Like

Contraception, Choisir en toute liberté

Pilule, préservatif, implant, spermicides, anneau… Les moyens contraceptifs ne manquent pas. Pourtant, trouver un contraceptif qui nous convient vraiment n’est jamais chose aisée. Aujourd’hui, grand nombre de femmes choisissent leur contraception d’après les conseils de maman, de la voisine, de la copine ou même du Gynécologue qui –bien souvent- fait une prescription machinale sans vraiment tenir compte de leurs situations. Est-ce pour autant la méthode la plus efficace pour elles ?

Quelle est la meilleure contraception ?

La meilleure contraception équivaut à un choix personnel prenant en compte votre nature, votre personnalité, mais aussi votre organisme et votre état de santé. Certaines femmes ont du mal à supporter certains types de contraception, pendant que d’autres les tolèrent parfaitement. Pour des raisons qui tiennent à votre santé, votre mode de vie, femme au foyer ou working girl au planning surchargé, ou encore pour des raisons ayant trait à votre personnalité, car vous êtes peut être une grande étourdie, il y a forcément un type de contraception qui vous convient parmi tous ceux existants. Il faut simplement en prendre connaissance et surtout, en être informée.

Quels sont les moyens contraceptifs disponibles ?

Sachez qu’il existe des méthodes naturelles et d’autres non naturelles. On différencie 3 types de méthodes non naturelles, les hormonales, les chimiques, et les dites mécaniques… Chacune ayant ses avantages et ses inconvénients. D’où l’intérêt de bien se renseigner avant d’opter pour l’une ou l’autre de ces méthodes.

Comment faire le bon choix ?

Avant tout, il est primordial de se tourner vers un professionnel de la Santé, mais pour que ce dernier puisse vous proposer les meilleures options, vous devez être ouverte au dialogue. Vos envies et celles de votre conjoint, vos besoins, votre situation de couple, vos antécédents médicaux, votre mode de vie, votre hygiène, et même votre caractère peuvent déterminer la méthode de contraception optimale pour vous ! Posez-vous les bonnes questions, dirigez-vous vers votre médecin, soyez claire quant à votre situation médicale, vos antécédents et vos attentes puis choisissez, en fonction de ce qu’il vous proposera, la contraception la plus adaptée à votre situation.

Quelle est la meilleure contraception pour vous ?

Je suis fumeuse : Les oestro-progestatifs vous sont fortement contre indiqués ! Il vous faut une pilule à progestatifs seuls ou mieux encore, un DIU (Stérilet).

Je viens d’accoucher : Un progestatif seul vous sera systématiquement prescrit car il n’affecte pas la qualité et la quantité de votre lait et permet de régénérer votre endomètre. Attention, il n’y a pas de « période de grâce » après une grossesse, vous pouvez être enceinte presque immédiatement après l’accouchement, pensez donc au préservatif !

J’aimerai une double protection, éviter les IST et la grossesse : Le préservatif est donc la meilleure option. Combiné à une seconde contraception, on n’est jamais trop prudent !

Je souhaite réduire la fréquence de mes règles : Pour cela on fait appel aux contraceptifs hormonaux. Les Progestatifs injectables ou sous forme d’un dispositif intra-utérin entraînent habituellement une diminution de la fréquence des règles. Aussi, l’utilisation d’une pilule à cycle prolongé fera que vos règles ne se manifesteront qu’environ quatre fois par année.

Je serai bientôt ménopausée : La pilule à faible dose vous aidera à faire face aux symptômes ménopausiques tels que les bouffées de chaleur et la sécheresse vaginale, tout en vous offrant une protection anticonceptionnelle au cas où vous auriez des ovulations sporadiques.

Je suis une grande indisciplinée : La pilule vous est proscrite, imaginez le scénario à chaque oubli ! Mieux vaut vous tourner vers un patch cutané, un implant ou un dispositif intra utérin. Vous serez tranquille pour un long moment. “26 Septembre Journée mondiale de la contraception. “

Quand aborder la question?

 La question du choix d’un moyen contraceptif revient à plusieurs occasions, notamment : 1. Au début de votre vie sexuelle. 2. En cas de changement de partenaire. 3. Au décours d’une grossesse 4. En cas d’avortement. 5. En cas de souhait de changement de méthode 6. En présence d’un facteur de risque : IST, tabagisme, etc.

Elles racontent leur quête du contraceptif idéal :

Selma, 24 ans, étudiante, divorcée, sans enfants « Au début de mon mariage, je n’ai pas eu envie de recourir à la pilule, mes études ont en voulu autrement. En couple, nous étions deux à ne pas être prêts à avoir d’enfants. Aujourd’hui, je ne peux envisager une autre méthode. Mon choix me convient parfaitement. »

Nacera, 39 ans, commerçante, mariée, 3 enfants « J’ai arrêté la pilule, il y a un peu plus de cinq ans, car je ne la supportais plus : ni physiquement, ni psychologiquement. Nous l’avons remplacé par le préservatif mais deux enfants plus tard, il fallait faire “attention” avec mon époux. Je trouve que nous sommes encore très mal informés sur les méthodes de contraception. Certains médecins prescrivent encore la pilule par réflexe sans proposer d’autres solutions. C’est d’ailleurs grâce à un article lu sur le net que j’ai découvert le stérilet. Depuis, je suis soulagée !»

Dounia, 19 ans, célibataire, sans enfants « J’ai pris un moyen contraceptif avant même d’avoir une vie sexuelle ! A 17 ans, mon dermatologue m’a prescrit la pilule pour pallier à un problème de chute capillaire. Au début, je n’étais pas très à l’aise, prendre tous les jours un moyen contraceptif était un peu comme une « trahison » aux principes inculqués par ma famille. Je pense à garder ce moyen contraceptif quand je commencerai ma vie sexuelle !»

Commentaires

Commentaires