6

Hygiène Intime Féminine : On en parle ?

Gels nettoyants, lingettes fraîches, pains dermatologiques, tampons et serviettes hygiéniques… Les produits cosmétiques d’hygiène intime ont envahit le marché Algérien. Cependant, on en parle si peu, que beaucoup tendent à classer le sujet comme Tabou !

Paperbagg répond ici aux nombreuses questions que se pose la gente féminine et vous livre de précieux conseils pour rester fraîche tout en préservant votre équilibre intime.

Mais avant, vous devez comprendre et enregistrer ce qui suit dans votre tête bien remplie : En matière d’hygiène intime, tout est une question de pH, de germes et d’équilibre entre ces deux derniers. Il existe des germes bénéfiques et protecteurs que l’on appellera « Amis », nous chérissons nos amis et voulons les garder à nos cotés. Puis il y a des germes nocifs « Nos ennemis »  qu’il faudra éviter et combattre.

Maintenant que vous avez bien retenu cette leçon, nous pouvons entamer les réponses aux questions courantes.

Faut-il avoir une toilette intime quotidienne?

- OUI ! Votre intimité (VULVE ET ORIFICE VAGINAL) est en contact direct avec vos urines et vos selles, s’y ajoutent la transpiration…De quoi régaler les «ENNEMIS ».

- D’un autre coté, la Toilette Vaginale est complètement proscrite! Le vagin a le don de se protéger en gardant son milieu très acide, en perturbant son équilibre, vous ne ferez que rompre cette barrière naturelle. Résultat : Les « Ennemis » n’hésiteront pas à envahir votre utérus. Ce dernier n’ayant aucun moyen de se défendre, vous pouvez imaginer le scénario.

Toilette intime : Comment et combien de fois par jour ?

Point trop n’en faut. Il est conseillé de faire sa toilette intime une à deux fois par jour au maximum. Lavez-vous “superficiellement” en utilisant la pulpe de vos doigts propres aux ongles bien coupés. Si vous vous lavez trop fort ou trop souvent vous risqueriez d’assassiner vos « Amis ». Aussi, lavez vous d’avant en arrière, jamais dans le sens contraire et faites bien sécher la zone rincée. Rappelez-vous, vos ennemis adorent l’humidité.

Pourquoi choisir un nettoyant spécifique ?

Encore une fois, Mr pH intervient pour maintenir un bon équilibre entre les germes «Amis» et les «Ennemis», raison pour laquelle on ne peut pas utiliser n’importe quel nettoyant pour la zone intime.

Quels produits choisir ?

Le savon de Marseille : OUI, mais pas plus de deux fois par semaine ! Il assèche la muqueuse et perturbe la lubrification naturelle. Mieux vaut l’éviter.

► Les gels nettoyants intimes : vendus en PHARMACIES. Les produits trop parfumés, alcoolisés, de grande surface, On oublie !

►Les antiseptiques ou désinfectants liquides : Jamais ! Sauf prescription de votre médecin.

► Les lingettes  intimes : Pratiques certes mais truffées de produits chimiques. On les laissera pour les cas d’extrême nécessité.

► L’eau claire : Tiède, elle reste le nettoyant le plus toléré. Mieux vaut s’en contenter si vous n’avez pas de gel nettoyant.

Faut-il se laver pendant les règles ?

C’est la période où vous êtes le plus sensible aux infections et donc celle où il faut faire le plus attention à votre hygiène. La question est assez controversée, toujours est-il qu’il faut changer de serviette hygiénique ou de tampons chaque 04 heures et éviter tout rapport sexuel durant cette phase du cycle, au risque d’avoir les « ennemis » de votre partenaire sur le dos aussi!

Fais pas ci, fais pas ça ! Ce qu’il faut éviter :

- Les gels de douches et autres nettoyants pour visage, mains…

- Les gants de toilette et les fleurs de douche. Rien de mieux que vos doigts.

- Les sous-vêtements en tissus synthétiques: Encore une histoire d’humidité.

- Les ongles trop longs: On coupe et on désinfecte.

- Laisser traîner ses sous-vêtements par terre avant de les porter, ou les échanger avec d’autres personnes.

- Garder une serviette hygiénique ou un tampon pendant plus de 4 à 6 heures.

- Toucher les lunettes des toilettes publiques.

N’hésitez pas à consulter un gynécologue en cas de sécrétions abondantes, odorantes, irritations, brûlures ou de douleurs. Si les  infections génitales sont un périple inévitable dans la vie de toute femme, elles ne guérissent pas seules ! Nous espérons que ces conseils vous aideront à les éviter.

Commentaires

Commentaires